Espérance de vie avec la démence Lobe Frontal

la démence du lobe frontal fait référence à plusieurs troubles qui peuvent affecter notre lobes frontaux et temporaux du cerveau. Ces zones du cerveau contrôlent nos émotions, la parole et aussi nos personnalités. la démence du lobe frontal peut entraîner le cerveau à perdre sa fonction. Ce type de démence est également connu comme la démence frontotemporale.

Les symptômes et les types de démence Lobe Frontal

Les symptômes de cette maladie varient parce que les différentes zones du cerveau peuvent être affectées. Les personnes atteintes de cette condition changeront leur comportement et seront tout à fait inhabituel. Il y a deux groupes de symptômes.

Les symptômes comportementaux les plus fréquents de la démence frontotemporale sont l’indifférence, l’apathie, le manque d’hygiène personnelle, les actions inadéquates, l’impulsivité, etc.

Les symptômes de la démence du lobe frontal qui sont liées à la langue sont généralement des difficultés à parler, les difficultés en mouvement, des difficultés à se concentrer et à planifier, etc.

Il existe trois types de démence de lobe frontal et chacun d’eux est déterminé par ses symptômes les plus courants. Le premier affecte le comportement et la personnalité, alors que le second type affecte la parole. Il y a aussi le troisième type de démence, qui évoque aussi des difficultés à parler. Les gens qui souffrent de ce type de démence perdent généralement la capacité de se rappeler les mots.

Les causes et les facteurs de risque

Il est difficile de déterminer la cause principale de la démence du lobe frontal, mais il y a des causes possibles. Des études ont montré que certaines structures de protéines peuvent apparaître dans notre cerveau et ils sont connus comme corps de Pick. Pour cette raison, la démence du lobe frontal est parfois connu comme la maladie de Pick.

Ces protéines anormales sont considérés comme l’une des causes principales de ce type de démence. En fait, il est prouvé que ces protéines peuvent affecter la fonction de notre cerveau. Mais, les experts ne savent toujours pas comment ces structures de protéines se développent et comment nous pouvons les prévenir.

Des études ont montré que nos gènes sont le facteur de risque le plus courant de démence du lobe frontal. En fait, il y a plusieurs gènes qui sont associés à cette condition. S’il y a un membre de votre famille qui a reçu un diagnostic de démence fronto-temporale, alors vous serez aussi à haut risque de développer cette maladie.

En outre, si vous souffrez de démence de lobe frontal, il y a un risque que les membres de votre famille auront ce problème aussi bien. Heureusement, tous les membres de la famille sont à risque. Des études ont montré que près de la moitié des personnes qui ont la démence de lobe frontal ne pas de cas similaire dans leur famille.

Diagnostic

Il n’y a pas d’un test déterminé qui pourrait diagnostiquer la démence du lobe frontal. Les médecins ont besoin d’avoir en compte toutes les autres conditions avec des symptômes similaires. Il existe plusieurs tests que les médecins utilisent pour diagnostiquer cette condition.

En premier lieu, il est nécessaire de faire un test du sang, qui diagnostiquera toutes les causes possibles de cette maladie.

L’imagerie cérébrale est un autre test pour le diagnostic de la démence du lobe frontal. Avec ce test de médecins doivent vérifier s’il y a des caillots de sang ou d’une tumeur.

Les tests neuropsychologiques mettront à l’épreuve vos compétences en mémoire et ils peuvent être très utiles aux médecins d’identifier la condition.

En outre, un autre test qui est utilisé pour le diagnostic de la démence de lobe frontal est une imagerie par résonance magnétique, qui donnera une image de notre cerveau en détail.

Espérance de vie et traitement

Malheureusement, il est impossible de guérir ce type de démence. Le traitement de la démence du lobe frontal sont basées sur le soulagement des symptômes. Le traitement comprend la prise de médicaments, comme les antidépresseurs, les médicaments antipsychotiques, etc. Il y a aussi une thérapie de la parole qui aidera les personnes qui ont des difficultés à parler.

Non seulement les médicaments suffisent pour un traitement approprié de la démence du lobe frontal, mais il est également important de changer un mode de vie. Il est très important pour les personnes atteintes de ce type de démence à vivre dans un endroit confortable.

L’environnement doit être familier et paisible, sans bruit et de la foule. De plus, les gens qui ont des problèmes avec Speaking auront besoin d’un environnement où ils communiqueront sans difficultés.

Dans la démence du lobe frontal est dans son stade précoce, il peut être bien traité. Mais, quand a déjà progressé la maladie, les gens auront besoin de toute la journée de soins. Il est prouvé que cette condition raccourcit la durée de vie d’un patient. Des études ont montré que la plupart des personnes atteintes de démence de lobe frontal ne vivent que 6 à 8 ans après a été découvert la maladie.

Si quelqu’un dans votre famille ou votre proche parent ou un ami souffre de démence de lobe frontal, vous devriez consulter le médecin et parler avec lui de tous les symptômes que vous remarquez. Mais, si vous êtes celui qui a cette condition, il est nécessaire de trouver un soutien dans un groupe. En outre, vous devez apprendre à faire face à tous les effets de cette condition.

Résumé

Vous avez vu dans cet article que la démence de lobe frontal est une condition qui peut affecter nos fonctions cérébrales. Les personnes atteintes de cette condition ont des problèmes d’élocution et de comportement et leur personnalité sont complètement changer.

Le traitement de la démence du lobe frontal est basé sur le soulagement des symptômes. Il est nécessaire d’utiliser des médicaments, mais aussi pour changer un mode de vie. Si les gens près de chez vous souffrent de cette condition, ils auront besoin de votre aide et de soutien.

» Mode de vie sain » Espérance de vie avec la démence Lobe Frontal