Ne oubliez pas de prendre soin de votre cerveau vieillissant

La confusion est souvent causée par l’oubli, l’anxiété et la fatigue. À mesure que le cerveau vieillit, nous devenons plus fatigués et fatigués, ce qui peut causer beaucoup d’anxiété. Vous pouvez voir comment d’autres symptômes sont liés à un individu qui devient confus. Lorsque vous devenez confus, vous commencez à oublier ce qui est réel et ce qui ne l’est pas, et le cerveau peut avoir de plus en plus de difficulté à faire cette distinction.

La dépression est en réalité causée par les mêmes symptômes qui mènent à la confusion chez les adultes plus âgés: le stress, la fatigue et l’oubli. Si vous vous réveillez le matin et que vous ne savez pas quel jour c’est, ou si vous êtes constamment fatigué et vous vous inquiétez de vous, vous pouvez commencer à vous sentir impuissant, à cause de votre incapacité à utiliser pleinement votre cerveau.

Le comportement non coopératif peut être le symptôme le plus difficile à traiter si vous aidez une personne atteinte du syndrome du cerveau vieillissant. La personne peut devenir très violente et agressive si elle n’est pas autorisée à faire certaines choses. Par exemple, si la personne était un fumeur et qu’ils l’ont emmené, ils pourraient ressentir un sentiment de trahison et devenir hostiles jusqu’à ce qu’ils obtiennent ce qu’ils veulent. Cela pourrait aussi concerner le fait qu’ils ne se souviennent peut-être pas d’avoir abandonné l’habitude en premier lieu.

6 façons de prendre soin de votre santé cérébrale

Prendre soin de votre cerveau ne signifie pas toujours prendre la voie de prescription. Voici quelques exercices de vieillissement du cerveau que vous pouvez mettre en œuvre dans votre routine quotidienne:

1. Tenir un journal médical

Garder une trace des dossiers médicaux, les résultats des tests, les médicaments actuels, les anciennes et les nouvelles allergies, et d’autres changements de santé peuvent être très bénéfiques dans le suivi de la santé du cerveau d’une personne. Il peut également aider à attraper les premiers symptômes si la santé du cerveau commence à se détériorer.

2. Avoir un système d’alerte

Si un individu dont la santé cérébrale se détériore veut vivre seul, le développement d’un système d’alerte peut également être très utile. Informer les voisins du système d’alerte est également une bonne idée. Si quelque chose ne va pas, ou si un voisin voit la personne errante semblant perdue, ce système d’alerte pourrait potentiellement sauver la vie de cette personne et d’autres personnes qui pourraient être en danger.

3. Développer une bonne relation avec votre médecin

Beaucoup de médecins apprécient la contribution, ainsi que lorsque les soignants ou les membres de la famille accompagnent l’individu à des rendez-vous. Si vous accompagnez quelqu’un à la visite d’un médecin, prévoyez un rendez-vous de suivi pendant que vous êtes encore au bureau. De plus, vous pouvez leur demander de signer un formulaire de décharge de confidentialité afin que vous puissiez discuter de leur santé et de leurs soins avec le médecin par téléphone en leur nom.

4. Vieillissement des exercices cérébraux

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié une étude indiquant que plus de 35 millions de personnes dans le monde souffrent de démence. Une déficience cognitive légère peut être le stade précoce de la démence. Les scientifiques croient que c’est l’étape où nous pouvons intervenir avant d’avoir une chance de se développer davantage.

5. Exercices aérobiques

Une étude de 26 semaines a été réalisée par des chercheurs du Canada et des Pays-Bas qui comprenaient 86 femmes âgées de 70 à 80 ans. Les participants ont été initiés à l’entraînement aérobique, à la musculation et à l’équilibre. Avant le début de l’étude, les chercheurs ont pris note du volume de l’hippocampe de chaque participant (la région du cerveau associée à la mémoire) et ont évalué leur performance au moyen d’un test d’apprentissage verbal.

Les résultats ont montré que les participants qui ont fait les exercices aérobiques ont augmenté leur volume d’hippocampe à la fin des 26 semaines. Ceux qui ont fait les exercices d’entraînement en résistance n’ont pas vu cet effet.

Selon les chercheurs de l’étude, l’augmentation du volume de l’hippocampe à la suite de l’exercice aérobique a été causée par la stimulation accrue de la neurogenèse, ou la croissance de nouveaux neurones.

6. Exercices neuronaux

Gary Small, professeur de psychiatrie et de vieillissement à l’UCLA, affirme qu’il y a toujours moyen de réduire les effets de la perte de mémoire en exerçant simplement notre cerveau. Il poursuit en disant que la principale raison pour laquelle les gens ne se souviennent pas de quelque chose est qu’ils ne font tout simplement pas attention.

Il se réfère à “snap” comme un rappel pour créer un instantané mental de l’information que vous souhaitez rappeler plus tard. Beaucoup d’entre nous trouvent plus facile de se souvenir des informations visuelles que d’autres types d’informations. En reliant plus tard ces instantanés mentaux, nous créons une liste visuelle de «choses à faire», pour ainsi dire.

Le neuroscientifique Ottavio Arancio, de l’Université de Columbia, affirme que la capacité du cerveau à apprendre et à se souvenir avec l’âge est directement liée à notre niveau d’activité et à notre intérêt pour les choses que nous faisons. Cela prend tout son sens. Si vous appréciez quelque chose que vous faites, vous vous en souviendrez généralement, parce que c’est une association positive.

Par exemple, une soirée amusante avec vos amis proches a plus de potentiel pour être rappelée qu’une conférence ennuyeuse où vous étiez assis pendant de longues périodes de temps, luttant pour absorber de grandes quantités d’informations.

8 Nutriments sains utiles pour le cerveau vieillissant

Comme beaucoup de gens vieillissent, ils peuvent éprouver différents types de problèmes cognitifs. Ces problèmes peuvent aller de la pensée critique diminuée à la démence ou à la maladie d’Alzheimer. Un rapport récent de l’Institute of Food Technologists a décrit quelques nutriments que vous pouvez incorporer dans votre alimentation et qui peuvent être bénéfiques pour la santé du cerveau:

1. Flavanols de cacao

Cela a été lié à l’amélioration de la circulation et de la santé cardiaque. Des recherches récentes ont également lié à l’amélioration de la mémoire. On dit que les flavanols de cacao améliorent la région de gyrus dentée du cerveau, qui est associée à la mémoire liée à l’âge.

2. Acides gras oméga-3

Une étude récente menée sur des souris a révélé que les suppléments d’acides gras oméga-3 entraînent une meilleure reconnaissance de la mémoire ainsi qu’une amélioration de la mémoire spatiale et localisée. Les aliments spécifiques qui contiennent des acides gras oméga-3 sont le saumon, l’huile de lin et les graines de chia.

3. Noix

Si vous incluez les noix dans votre alimentation, vous pouvez réduire le risque ou même retarder la progression de la maladie d’Alzheimer, selon une étude publiée dans le Journal of Alzheimer’s Disease.

4. Citicoline

Cette substance naturelle se trouve dans les cellules du corps et contribue au développement du tissu cérébral, ce qui contribue à la mémoire et améliore la communication entre les neurones. Des études ont montré que les suppléments de citicoline peuvent aider à maintenir des fonctions cognitives normales avec un cerveau vieillissant et aussi protéger le cerveau de tout dommage radical.

5. Choline

Normalement associée à la santé du foie et de la femme, la choline peut aider les systèmes de communication des cellules entre le cerveau et le reste du corps. Il peut également soutenir le cerveau pendant le processus de vieillissement et aider à prévenir les changements dans le cerveau qui entraîneront un déclin cognitif et un échec éventuel.

6. Magnésium

Ces suppléments sont principalement utilisés pour les personnes qui souffrent de multiples commotions cérébrales. Les aliments qui contiennent du magnésium sont l’avocat, les fèves de soja, les bananes et le chocolat noir.

7. Myrtilles

Ce fruit est connu pour ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, en raison de sa forte concentration en anthocyanes. Une poignée de myrtilles peut offrir des avantages neurocognitifs comme l’augmentation des signaux neuronaux dans le cerveau.

8. Phosphatidylsérine et acide phosphatidique

Deux études ont montré que la combinaison de phosphatidylsérine et d’acide phosphatidique peut réellement aider à augmenter la mémoire, l’humeur, et les fonctions cognitives pour les personnes âgées.

Sois bon pour ton cerveau

Notre esprit est extrêmement délicat, utilisé pour contrôler chaque décision et mouvement que nous faisons dans la vie. En dépit de cela, nous avons tendance à nous éloigner et à faire des choses qui nuisent à notre cerveau. Notre mémoire ne durera pas éternellement, du moins pas si nous devenons paresseux et ne l’exerçons pas régulièrement comme nous le faisons.

En plus de rester actif physiquement, ajoutez les suppléments mentionnés précédemment dans votre alimentation, faites un effort pour en lire davantage et faites-en un point d’engagement dans des activités qui vous gardent actif et heureux. Si vous pouvez vous rappeler de faire ce genre de choses, votre cerveau vieillira avec élégance.

Les sources d’aujourd’hui:

«Maladie d’Alzheimer: démêler le mystère», site Web du National Institute on Aging; , accédé pour la dernière fois le 20 avril 2015.

“Les symptômes du vieillissement du syndrome cérébral”, site Web Right Diagnosis; , accédé pour la dernière fois le 20 avril 2015.

Rapports sur les consommateurs: Les enfants adultes peuvent obtenir de l’aide pour s’occuper de leurs parents vieillissants », The Washington Post, 5 décembre 2011; .

Beck, J., «Étude: L’exercice aide les cerveaux vieillissants à grossir», Site Web de l’Atlantique, 8 avril 2014; .

«Huit nutriments pour protéger le cerveau vieillissant», site Web de Science Daily, 15 avril 2015; .

“Whiteman, H.,” Le régime enrichi de noix ralentit la progression de la maladie d’Alzheimer chez la souris “, site Web Medical News Today, 26 octobre 2014; .

» Cerveau » Ne oubliez pas de prendre soin de votre cerveau vieillissant